Gérer facilement les partitions des machines avec SE3 (GParted en boot PXE)

, par François, Michel Suquet

Une version de cet article plus récente et utilisant le menu perso est disponible dans la documentation du module pxe-clients-linux.

L’article ci-dessous étant obsolète, reportez-vous à l’article en lien ci-dessus !

Le module de sauvegarde et restauration des stations des serveurs SambaEdu nécessite la création de plusieurs partitions et pour cela, il faut le plus souvent faire appel à un logiciel permettant par exemple l’ajout de nouvelles partitions voire la modification de la taille de partitions existantes.

Un logiciel libre fait parfaitement l’affaire, il s’agit de GParted Mais pour nous faciliter la tâche, pourquoi ne pas avoir une version de ce programme directement utilisable par le réseau ? C’est possible et assez facile à réaliser à l’aide du serveur PXE (Preboot eXecution Environment) intégré à SambaEdu.


Activation du serveur PXE du SE3

Pour activer le serveur PXE, sur la console web du SE3, vous ouvrez le menu Serveur tftp et vous sélectionnez Configurer le module.

Remarque : Vous trouverez des précisions sur le module Serveur TFTP et sur le démarrage en mode PXE d’un client du réseau en consultant le site SambaEdu de l’académie de Caen.





Vous cliquez sur Oui pour utiliser le menu graphique






…puis vous cliquez sur Valider les choix.

Remarque : Je vous recommande aussi d’indiquer un mot de passe pour sécuriser un peu l’entrée dans ce mode PXE au démarrage de chaque machine.

Je ne sais pas exactement la syntaxe des mots de passe du serveur PXE, mais uniquement des minuscules sont suffisantes (8 ou 9 minuscules par exemple). D’après mes essais, les chiffres ne sont pas acceptés et je n’ai pas essayé avec une combinaison de minuscules et majuscules…

Ajout d’une entrée dans les menus PXE

Connectez-vous, à l’aide d’une console root, au serveur SE3 et ouvrez le fichier /tftpboot/pxelinux.cfg/default :

  1. # nano /tftpboot/pxelinux.cfg/default






Ajoutez, aux lignes existantes, les trois lignes suivantes :

  1.  
  2. LABEL gparted
  3. kernel gparted/vmlinuz
  4. append initrd=gparted/initrd.img boot=live config union=aufs noswap noprompt vga=788 fetch=http://172.20.0.2/gparted/filesystem.squashfs
  5.  

Télécharger






Enregistrez (Ctrl+O) et quittez le mode d’édition (Ctrl+X).

Attention : modifiez l’adresse IP 172.20.0.2 en fonction de l’IP de votre serveur SambaEdu ! Par exemple 192.168.1.10 si c’est l’adresse IP de votre serveur SE3.

La commande LABEL permet d’ajouter une entrée au demarrage PXE, la première ligne permet donc de sélectionner gparted à l’invite pour lancer ensuite notre programme.

Les deux autres lignes font référence à trois fichiers que nous allons installer dans la suite de cet article. Les deux premiers (vmlinuz et initrd.img) seront à placer dans /tftpboot/gparted/ et le troisième (filesystem.squashfs) sera placé dans le répertoire web du serveur, ici dans /var/www/gparted.

Il nous reste à télécharger et à installer gparted sur le serveur.

Téléchargement de l’archive gparted-live-*.*.*-*.zip

Voici une première méthode sans ligne de commande :

Ouvrez une session avec le compte admin sur un client du réseau.

Téléchargez le programme à partir de la page
http://sourceforge.net/projects/gparted/files/gparted-live-stable/

Choisissez la dernière version de GParted live, au format zip, par exemple dans notre cas : gparted-live-0.5.2-9.zip.

Une fois le programme téléchargé, transférez-le sur le serveur dans un répertoire temporaire (dans notre exemple, le répertoire gparted dans Mes documents de admin, donc /home/admin/Docs/gparted sur le serveur).

Voici une méthode en ligne de commande :

Pour éviter l’ouverture d’une session sur un client du réseau comme dans la méthode précédente, le mieux est d’utiliser les commandes suivantes sur une console root du serveur :

  1. # mkdir -p /tmp/gparted
  2. # wget http://sourceforge.net/projects/gparted/files/gparted-live-stable/0.8.0-5/gparted-live-0.8.0-5.zip -O /tmp/gparted/gparted-live-0.8.0-5.zip

Télécharger






Remarque : cette ligne de commande est à adapter en fonction de la version de gparted disponible (ici, c’est la version 0.8.0-5).

Mise en place des fichiers

Sans ligne de commande : Si vous ne savez pas trop utiliser la ligne de commande, dézippez le fichier sous Windows et transférez les fichiers dans un sous-répertoire « gparted » que vous placerez dans « Mes Documents » de admin.

En ligne de commande : Pour dézipper l’archive, la commande est la suivante :

  1. # unzip /tmp/gparted/gparted-live-0.8.0-5.zip -d /tmp/gparted/gparted-live-0.8.0-5






Il faut ensuite copier les fichiers nécessaires au démarrage des postes. On créé un répertoire pour gparted dans le serveur pxe et un répertoire dans le serveur web :

  1. # mkdir -p /tftpboot/gparted/
  2. # mkdir -p /var/www/gparted

Télécharger






On copie dans /tftpboot/gparted/ les deux fichiers (vmlinuz et initrd.img) qui se trouvent dans le répertoire live de gparted. Ces deux fichiers forment le noyau permettant à linux de démarrer :

Reste à copier le fichier filesystem.squashfs contenant les utilitaires. Pour des raisons techniques, celui-ci doit être copié dans le serveur web (/var/www) et non dans le serveur tftp (/tftpboot). Cela permettra aux clients de le télécharger plus rapidement car le protocole http est plus rapide que le protocole tfpt.

Cas de la 1ère méthode :

  1. # cp /home/admin/Docs/gparded/live/vmlinuz /tftpboot/gparted/
  2. # cp /home/admin/Docs/gparded/live/initrd.img /tftpboot/gparted/
  3. # cp /home/admin/Docs/gparded/live/filesystem.squashfs /var/www/gparted/

Télécharger






Cas de la 2ème méthode :

  1. # cp /tmp/gparted/gparted-live-0.8.0-5/live/{vmlinuz,initrd.img} /tftpboot/gparted/
  2. # cp /tmp/gparted/gparted-live-0.8.0-5/live/filesystem.squashfs /var/www/gparted

Télécharger






Il ne vous reste plus qu’à démarrer une machine en boot PXE et à sélectionner gparted pour lancer l’utilitaire graphique.

Utilisation sur une machine

Pour utiliser le mode PXE, il suffit, la plupart du temps, d’appuyer sur la touche F12 (cela dépend des machines) au démarrage de la machine.

Il faudra aussi s’assurer que le mode PXE est bien actif sur la machine : cela se règle dans les options du Bios (partie carte réseau).

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)