Configurer l’onduleur

, par Michel Suquet, Stéphane Laine

L’interface graphique

Pour configurer l’onduleur, utilisez l’interface web du se3 :


- avec le module Configuration générale, rentrer dans le menu Onduleur :

- choisir ensuite votre onduleur grâce aux menus déroulants :

- vous devriez obtenir le résultat suivant :-)

Remarque : dans cet article, on a pris comme exemple un onduleur smart-ups 750 ; si votre onduleur est différent, il faudra adapter les différentes commandes en conséquence.

Cas d’un port usb

  • 0. Tentez une configuration via l’interface web
    Si la tentative ci-dessus de configuration de l’onduleur, par l’intermédiaire de l’interface graphique, ne permet pas d’obtenir une configuration de l’onduleur…

→ dans le menu Onduleur, tout n’est pas au vert…

→ ou dans la page Diagnostic, le bouclier n’est pas au vert…


elle est tout de même indispensable car la procédure ci-dessus a mis en place et configuré, bien que partiellement, des fichiers que nous n’aurons plus qu’à vérifier ou à modifier légèrement.

Pour compléter cette configuration, si cela est nécessaire (tout n’est pas au vert, y compris dans la page Diagnostic), nous allons utiliser la ligne de commande via un terminal en root sur le serveur se3.

Pour cela, dans le cas d’un port usb, nous vous proposons la procédure suivante.

  • 1. Repérer des informations de l’onduleur
    À l’aide de la commande suivante :
    1. lsusb

    → cette commande donne le bus, le périphérique, le vendorid, le productid et le constructeur
    → mettons que l’on ait, par exemple, les informations suivantes :

    Bus 002 Device 008 ID 051d:0003 American Power Conversion UPS

    Dans cet exemple, 002 est le bus, 008 est le périphérique, 051d est le vendorid et 0003 est le productid. Le constructeur est American Power Conversion UPS.

Remarque : vous obtiendrez sans doute des informations différentes pour votre se3 ; il suffira d’adapter en conséquence les lignes de commandes et indications qui suivent. Pour ces commandes, nous prendrons les informations de l’exemple ci-dessus (cas d’un smart-ups 750).

  • 2. Analyser les droits sur le bus de l’onduleur
    À l’aide de la commande suivante (si 002 est le bus et 008 le périphérique) :
    1. ls -l /dev/bus/usb/002/008

    → on devrait avoir une ligne avec root : nut
    → si on n’a pas cela mais par exemple un root:root, c’est qu’il y a un problème de droits et on rétablit ces droits avec la commande suivante (002 est le bus, 008 le périphérique) :

    1. chgrp nut /dev/bus/usb/002/008

nota : relancez la commande ls -l /dev/bus/usb/002/008 pour vérifier

  • 3. Arrêter le service nut
    Comme nous allons modifier des fichiers de configuration du paquet nut, le mieux est d’arrêter le service nut. Il sera remis en fonction à l’étape 9.
    1. /etc/init.d/nut-server stop



  • 4. Vérification/modification du fichier /etc/nut/ups.conf

→ nano /etc/nut/ups.conf
Rajouter, si nécessaire, dans le fichier /etc/nut/ups.conf les 2 lignes suivantes (voir ci-dessus pour le vendorid et le productid) :

[...]
vendorid=051d
productid=0003

  • 5. Vérification/modification du fichier /lib/udev/rules.d/52-nut-usbups.rules

→ nano /lib/udev/rules.d/52-nut-usbups.rules
J’ai ajouté/modifié les lignes suivantes (voir ci-dessus pour le vendorid et le productid) :

# APC
# my particular APC UPS - usbhid-ups
ATTR(idVendor)=="051d", ATTR(idProduct)=="0003", MODE="664", GROUP="nut"

Remarque : ne sachant pas si cette étape 5 est nécessaire, je la mentionne ; elle vous sera peut-être utile et il faudra alors créer ce fichier s’il n’existe pas :

  1. mkdir -p /lib/udev/rules.d
  1. touch /lib/udev/rules.d/52-nut-usbups.rules



  • 6. Vérification des autres fichiers
    Nous donnons ici quelques indications à titre de vérification. Normalement, il ne devrait pas y avoir de modification à faire.

→ nano /etc/nut/nut.conf

MODE=standalone

→ nano /etc/nut/upsd.conf

# /etc/nut/upsd.conf
ACL all 0.0.0.0/0
ACL localhost 127.0.0.1/32
ACCEPT localhost
REJECT all

→ nano /etc/default/nut

# /etc/default/nut
START_UPSD=yes
START_UPSMON=yes

→ nano /etc/nut/upsd.users

# define the user rights according to the ACL in upsd.conf
[user]
password = mypassword
allowfrom = localhost lan
upsmon master

→ nano /etc/nut/upsmon.conf

# define the ups to monitor and the permissions
MONITOR myups@localhost 1 user mypassword master
# define the shutdown comand
SHUTDOWNCMD "/sbin/shutdown -h now"

nota : repérez les paramètres communs aux fichiers /etc/nut/upsd.users et /etc/nut/upsmon.conf. qui peuvent être différents de ceux indiqués ici.

  • 7. Donner les droits de lecture de la configuration
    À l’aide des commandes suivante :
    1. chown root:nut /etc/nut/upsd.* /etc/nut/upsmon.conf
    1. chmod u=rw,g=r,o= /etc/nut/upsd.* /etc/nut/upsmon.conf



  • 8. Lancer le pilote de l’onduleur
    Vérification de la configuration à l’aide de la commande suivante :
    1. upsdrvctl start

Un bug du paquet nut peut mettre en échec cette vérification : le répertoire /var/run/nut n’étant pas créer.

Pour contourner ce bug, il faut créer le répertoire /var/run/nut et lui affecter nut comme propriétaire et aussi comme groupe :

  1. mkdir /var/run/nut
  1. chown nut.nut /var/run/nut

On relance la vérification :

  1. upsdrvctl start

nota : Il se peut qu’il y ait un message à propos de pollonly : à ignorer, comme nous le confirme la lecture de la page usbhid-ups.

  • 9. Démarrage du service nut
    À l’aide de la commande suivante :
    1. /etc/init.d/nut-server start



  • 10. Démarrage du daemon
    À l’aide de la commande suivante :
    1. /etc/init.d/nut-server status



  • 11. Vérifier le fonctionnement de l’onduleur
    À l’aide de la commande suivante :
    1. upsc myups



  • 12. Vérifier l’interface web du se3
    Dans l’interface web, page Diagnostic ou page Onduleur, tout doit être au vert :-)


Cas d’un port série

Pour un onduleur n’ayant pas de port usb mais un port série, il devrait suffire d’ajouter nut au groupe dialout avec la commande suivante :

  1. addgroup nut dialout

NB : cette solution pour le cas du port série, je ne l’ai pas vérifiée. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à me dire si cela suffit ou à compléter en conséquence cet article :-)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)