Augmenter la taille de /home /var et /var/se3 sous squeeze

, par Rémy Barroso

La gestion des disques et des partitions a changé et la procédure sous lenny n’est plus valable. Sous squeeze, on utilise LVM (Logical Volume Management) beaucoup plus flexible.

Un peu de vocabulaire pour commencer :

  • Volumes physiques (PV)  : disque ou partition d’un disque physique donc bien réel
  • Groupe de volumes (VG) :on concatène ces volumes physiques dans un ou plusieurs groupes de volumes.
  • Volumes logiques (LV)  : un volume logique est un espace dans un groupe de volume où l’on peut mettre un système de fichiers. C’est donc ce qui remplace les partitions.

Pour un se3 le schéma simplifié peut être le suivant :

Inconvénient majeur :

Si un des volumes physiques devient HS, alors c’est l’ensemble des volumes logiques qui utilisent ce volume physique qui sont perdus. Il est donc important d’avoir une sauvegarde de son système.

ATTENTION Les manipulations décrites ci-dessous sont certes simples mais l’impact sur votre se3 est important.

Nous partons du principe que nous voulons agrandir l’espace dévolu aux homes des utilisateurs mais la même procédure peut être utilisée pour /var et /var/se3.
On peut même ajouter un seul disque qui servira à augmenter la taille des trois partitions.

  • Éteindre le serveur afin de brancher le disque dur qui servira à étendre la taille d’un ou des volumes logiques.
  • Redémarrer le serveur.
    Lors de cette phase vous devez voir apparaître à l’écran le nom du nouveau disque (/dev/sdb si le premier se nomme /dev/sda).
    Vous pouvez aussi lister tous les disques présents avec la commande :

ls /dev/sd* pour des disques SATA

ls /dev/hd* pour des disques IDE

  • Une fois son nom repéré (dans notre exemple /dev/sdb), vérifier l’état du disque avec la commande

cfdisk /dev/sdb

et créer une nouvelle partition de type LVM (choix 8E) en utilisant le menu de l’application (« new » pour créer la partition, « write » pour sauvegarder les changements et enfin « quit » pour sortir de l’application).

  • Création du volume physique qui sera ensuite ajouter au groupe de volume :

pvcreate /dev/sdb1

  • Récupération du nom du VG :

vgdisplay

Normalement le nom est vol0.

  • On rajoute le volume physique sdb1 au groupe de volume vol0 :

vgextend vol0 /dev/sdb1

  • Vérifier que l’espace a bien été attribué au VG :

vgdisplay

  • Étendre la taille du volume logique pour qu’il utilise l’espace libre créé précédemment :

lvresize -l+100%FREE /dev/vol0/lv_home

  • Extension du système de fichier à toute la partition /home :

xfs_growfs /home

  • On vérifie :
    df -h

Vous pouvez aussi utiliser l’onglet « occupation disque » de l’interface de gestion du se3.

On peut faire la même chose pour agrandir l’espace de /var et var/se3. Attention pour /var le système de fichier étant ext3, il faudra utiliser la commande resize2fs au lieu de xfs_growfs.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)